Le hameau du Polset en Vanoise   21 comments


 

L’Orgère (1 935 m) en Maurienne surplombe la ville de Modane. C’est l’une des portes qui permet d’accéder au Parc National de la Vanoise.

Créé en 1963, la superficie du parc est de 528 km² auxquels s’additionnent les 703 km² du Parc National du Grand Paradis qui le jouxte côté italien. Une merveille que je visite régulièrement depuis plus de 25 ans lors de mes passages dans la région. Faune et flore y sont scrupuleusement protégées, les aménagements à l’intérieur y sont sévèrement règlementés, c’est le paradis du randonneur et de l’amoureux de la nature. J’en suis.

Je décide donc de profiter de la première véritable journée printanière de mon séjour pour y faire un petit tour, convaincu que c’est la période idéale pour avoir une chance de rencontrer les animaux qui font la réputation du site : les bouquetins (1 841 spécimens recensés fin 2012, population en progression de 16% par rapport à 2011 après 7 années de baisse), les chamois (4 000 environ en 2011), les marmottes, et d’autres espèces encore sans parler des oiseaux, des carnivores,…

Compte tenu des chutes de neige de ces derniers jours, je suis un peu inquiet et me demande si la route d’accès au refuge de l’Orgère sera praticable. Au fil des lacets qui me conduisent sur place, je suis vite rassuré :  la neige fraîche n’a pas résisté au redoux spectaculaire d’aujourd’hui et aux chauds rayons du soleil.

Juste avant d’arriver au refuge, arrêt au petit hameau du Polset (1 770 m), comme à chaque fois.

 

001 002

.

Pourquoi comme à chaque fois ?

Tout simplement parce que c’est pour moi le plus joli hameau du parc de la Vanoise (il se trouve juste à la frontière de celui-ci, le chemin qui le traverse servant d’ailleurs à le délimiter) et que je ne peux jamais résister à la tentation d’y stopper ne serait-ce que quelques minutes.

Le cadre est exceptionnel !

008

009

010

015

028

.

et les quelques chalets d’alpage admirablement restaurés qui le composent sont remarquablement beaux

003 011

016 025

020

012 018

 090

 021 086

089 091

019 022 087

.

Bien que très courte en distance, la traversée du village dure toujours assez longtemps pour moi car j’adore y flâner.

Et c’est là, juste après la dernière maison, que je rencontre mes trois bouquetins (voir billet précédent).

039

.

Bien évidemment, le temps d’observer, photographier, admirer, je ne vois pas l’heure tourner…

Allez, faut y aller quand même…

026

.

Je décide de grimper en direction de lac de La Partie (2 458 m) histoire des fois de rencontrer d’autres bouquetins voire des chamois, un cerf… (ça m’est déjà arrivé)

049 050

.

Faut pas croire, le chemin est semé d’embûches et il faut parfois jouer au contorsionniste pour continuer à avancer

054 055

.

Je marche en faisant le moins de bruit possible,  scrutant entre les arbres, l’oreille tendue

056 058 064

065 066 068

.

tout en profitant bien sûr du paysage sublime qui s’offre à moi

057

060

.

mais non, aucun quadrupède dans le secteur. Après plus d’une heure de montée, je décide donc de rebrousser chemin pour regagner la voiture puis monter à l’Orgère.

052

 051 070

.

Polset réapparait en contrebas

053

.

En y arrivant, j’essaie de repérer mon bouc et les deux étagnes à l’endroit où je les avais quittés mais visiblement ils sont partis voir ailleurs. Et c’est là qu’en approchant des premières habitations je perçois un mouvement sur la gauche et je vois s’éloigner les deux femelles qui manifestement se trouvaient à proximité des chalets.

076 081

.

J’examine tout autour. Pas de trace du mâle, il ne doit pourtant pas être bien loin.

Et soudain à l’entrée du village silencieux et désert …

075

.

Je n’en crois pas mes yeux !  Superbe !

Mais, il n’a pas l’air de vouloir bouger ! J’approche lentement. Il se décide enfin à s’écarter, doucement, sans se presser, sans cesser de m’observer …

077 078

079 080

082 083

.

Vraiment magique !

Un dernier regard et il s’éloigne définitivement rejoindre ses deux compagnes.

085

.

Avec regret, je l’abandonne également, direction le refuge de l’Orgère.

.

Publicités

21 réponses à “Le hameau du Polset en Vanoise

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. La patience est toujours récompensée !! Je suis d’accord avec toi : c’est vraiment magique !!
    Bravo !

  2. Magnifique spectacle de la nature… de belles rencontres avec la faune sauvage !… mais, au vu des cimes des montagnes… il ne doit pas faire très chaud !!!

  3. Que du bonheurr ce billet ! Superbe hameau,les lauzes sur les toits sont de toute beaut », cela me donne la nostalige des hameaux du Queyras et ta rencontre avec les bouquetins tient de la magie. A

  4. ……Suite ( mystère de lrinformatique, message parti sans relecture ! ) A croire que les bouquetins attendaient ton retour. Des instants de pure magie, que du bonheur. Meci à toi pour ce magnifique partage.

  5. Le site est effectivement exceptionnel et les vieux hameaux soigneusement conservés. Quant aux habitants, ils sont peu farouches! 😉

  6. Pingback: Refuge de l’Orgère (1 935m) | un journal...

  7. Exceptionnel ! C’est le mot qui convient ! Et comme ces chalets sont accueillants !
    Quelle richesse !
    Dis moi jacques, tu étais attendus on dirait… Il n’y a pas de mots… Juste te suivre… Merci pour ce partage !

  8. tout simplement somptueux !

  9. Pingback: Mon rendez-vous | un journal...

  10. Vos clichés sont splendides – Ces chalets me font envie de m’y installer mais peut-être qu’à la belle saison. Je ne prends pas de photo mais j’adore aller rencontrer les marmottes, les daims qui viennent boire dans les fontaines en bois des sentiers de montagne. J’ai réussi à approcher les daims mais le reste demeure bien éloigné et sauvage…

  11. Une information pratique. Aujourd’hui le 9 decembre 2016 je suis passer dans le village et j’ai remarqué que la fenetre du 1er etage du chalet « la bergerie » etait cassée. Si le proprietaire ne vient pas reparer maintenant son chalet va etre rempli de neige d’ici peu. Quelqu’un peut il le prevenir ? Je ne sais pas comment le joindre. Jacques Menegoz

    • Je ne connais malheureusement personne qui demeure ou possède un chalet à cet endroit, je n’habite pas la région.
      Espérons que des gardiens de parc voient le problème et puissent faire le nécessaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :