La criée   10 comments


 

5 heures du matin à Port-Maria (Quiberon)

Les chalutiers et autres bâteaux de pêche s’éclairent un à un, les marins pêcheurs préparent leur matériel puis lentement, aux commandes de leur embarcation, ils quittent  le port et s’éloignent de la côte.

La journée de pêche commence.

002 006

013 014b 015

011

 

Retour dans la journée pour rapporter à la criée du port les prises du jour. Ces poissons seront à la vente le lendemain matin soit moins de 24h après leur pêche.

 

Si je suis sur le port à cette heure si matinale, ce n’est pas uniquement pour regarder partir les chalutiers mais bien pour assister à la criée du jour. Ca faisait longtemps que j’étais curieux de découvrir ce marché, aussi, quand j’ai lu qu’une vente commentée était organisée, je n’ai pas hésité à mettre sonner le réveil le jour prévu. On était treize à se présenter à notre guide ce matin là.

 

Première constatation (mais je m’en doutais un peu), à la criée il n’y a plus de crieur. L’informatique et les ordinateurs ont eu raison de ce métier. Tout se passe en silence sur place et par internet. Le marché est exclusivement réservé aux professionnels et tous les éléments nécessaires à la vente figurent sur ce tableau lumineux.

022

 

Les lots de poissons à vendre sont regroupés dans cette chambre froide

026

028 033

030 031

 

et les différents casiers sont poussés sur un tapis roulant

029b 035

027b 043

 

et défilent devant les acheteurs. Sur le tableau sont indiqués le nom du bâteau qui a effectué la prise, l’espèce, le poids, la taille, … et le prix proposé. Les enchères sont dites “descendantes” c’est à dire que le prix de lancement est fixé au-delà du prix du marché du moment (10% environ au-dessus) puis baisse de 10 cts en 10 cts jusqu’à ce qu’un acheteur intéressé appuie sur son interrupteur pour effectuer l’achat. C’est le premier qui appuie bien sûr qui emporte la mise.

025

024b 042b

 

Le lot est aussitôt identifié avec le nom de l’acquéreur

018 019

021023

 

et il rejoint la salle d’expédition

017b 037b

041

 

avant d’être aussitôt embarqué dans le camion de son acheteur.

040

 

Il ne reste plus qu’à passer chez votre marchand habituel pour vous procurer votre poisson préféré et le déguster ensuite.

 

Ce que j’aimerais bien faire aussi une fois, c’est embarquer sur un des bâteaux et vivre à bord une journée de pêche !

Peut-être un jour…

 

 

.

Publicités

Publié 15 juillet 2013 par lesbottieres dans Bretagne

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

10 réponses à “La criée

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. Découverte d’un univers inconnu pour moi !… avec de belles images ! Merci Jacques !

  2. Un très beau reportage mais je suis d’accord avec toi : le plus palpitant c’est d’embarquer sur un bateau !!

  3. Très beau reportage, comme à ton habitude ♥ ça a du bon de se lever tôt 😉

  4. Mais où sont les bonnes vieilles criées d’autrefois où, nous, pauvres ,nous ne comprenions rien, ? mais quelle ambiance !!! J’ai déjà assisté à une criée équivalente à celle de Quiberon, le charme n’y était pas de trop mais l’intêrêt oui quand même. On apprend toujours quelque chose. Je suis certaine que va trouver un capitaine de chaoutier qi va bien accepter de te prendre à bord, alors là, pour toi que du bonheur, j’en suis certaine, surtout que tu habites là -bas toute l’année.

  5. C’est vraiment super. J’ignorais comment cela se passait. Quand nous achetons nos poissons et crustacés à Etel, les conteneurs indiquent en général Lorient comme vendeur. Je comprends mieux aussi pourquoi les prix de langoustines vivantes ne sont jamais les mêmes de jour en jour. Avec ce système d’enchères descendantes… Tu as fait un bon reportage!

  6. Encore un bel article illustré de bonnes photos !
    J’ai assisté au retour des bateaux de pêche dans le port de Douarnenez il y a quelques années : un excellent souvenir !
    Nous attendons maintenant les photos d’une journée de pêche en mer Jacques…Ça doit être possible sauf éventuellement une histoire d’assurance ???
    Madame Lesbottières commence-t-elle à apprécier le poisson ? 😉

  7. Tu m’étonnes 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :