Lendemains de tempête   11 comments


 

Lors de chaque tempête et encore plus lorsque celle-ci coïncide avec une grande marée (et c’est souvent le cas), le littoral garde les traces de l’agression qu’il a subie, des traces qui prouvent que la mer est devenue une véritable poubelle pour certains et que, sur terre comme dans l’océan, c’est la loi du plus fort qui domine.

Depuis décembre et le début de la série de dépressions que nous avons connue, et pour prouver ce que j’avance plus haut, voici un petit aperçu des découvertes effectuées rien que sur la Grande Plage de Quiberon les lendemains “d’agitation météorologique”

 

– un jeune phoque blessé (transporté à Océanopolis à Brest pour soins avant de retrouver son océan préféré). Il y aura d’autres cas identiques dans la région.

– un dauphin mort

– plusieurs oiseaux morts probablement d’épuisement ou de faim

– les vagues qui ont littéralement lessivées la côte ont fait réapparaître le long de la presqu’île plusieurs obus remontant à la dernière guerre dont un sur la Grande Plage.

– Le gros souci en matière de pollution fut l’échouage d’une importante quantité de galettes de pétrole qui a entraîné l’interdiction d’accès aux plages pendant plusieurs jours pour nettoyage. J’ai lu que 17 m3 ont été ramassés uniquement entre la pointe de Conguel  et Beg-er-Lan (4-5 km). L’origine de ce pétrole provient soit du dégazage sauvage de navires (on profite des tempêtes, c’est moins visible), soit d’épaves coulées depuis longtemps mais que les tempêtes ont fait bouger libérant ainsi du carburant encore présent à l’intérieur.

– différents objets provenant de containers perdus par des cargos pris par la tempête (ce qui n’est pas étonnant quand on voit le chargement de ces navires quittant les ports).

 

Mardi dernier, au lendemain de la visite de “Christine”, j’ai fait un petit tour sur cette Grande Plage avec mon appareil photo.

 

030 028

 029 019

 

Pas mal de jouets provenant sans doute d’ ”oublis” dans le sable lors de la dernière saison estivale (pas forcément à Quiberon d’ailleurs)

016 022

032 018

 

Des seringues (neuves et sans aiguille) provenant d’un container ont été ramassées dans la région en très grand nombre. Il en reste visiblement encore…

015 023 021

 

Sur un des bâteaux qui a perdu quelques caissons, il devait y avoir manifestement des ananas

027 040 013

 

et encore quelques plaquettes de pétrole…

031

 

A priori,  Christine vient de clôturer la série de tempêtes de l’hiver 2013/2014.

Qui s’en plaindra ?

 

038

.

 

.

Publicités

11 réponses à “Lendemains de tempête

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. Un gros travail de nettoyage est à faire ici aussi sur la côte ouest !!

  2. Fin d’un épisode … on s’en plaindra pas ! … le dernier cliché m’a redonné le sourire ! Bonne journée Jacques !

    • Cet après-midi, j’ai vu un couple qui se faisait bronzer en maillot de bain sur le sable ! Dire si les gens attendaient le soleil…même s’il n’était pas encore très chaud aujourd’hui…

  3. Une année, les plages du côté de Kerlouan étaient jonchées de paquets de tabac 😯 on a eu aussi nos ananas 😆 et même des téléviseurs !!!un grand nettoyage s’impose ! le pire c’est les boulettes de pétrole 😕

  4. Bon j’espère que ce sera nettoyé pour notre arrivée! 😉

    Mais c’est vrai que la mer est une poubelle! :mrgreen:

  5. Une déchèterie ! Désolant !

  6. Bonjour Jacques

    C’est une vraie calamité cette polution,. J’espère que tout cela arrivera a éveiller davantage les consciences

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :