Kirghizstan – 7 – de Tamga à Kotchkor   10 comments


 

Départ de Tamga, direction Kotchkor.

Notre route va s’orienter plein sud, mais avant on se détourne de quelques kilomètres pour rejoindre la rive du lac Issyk-Koul afin d’admirer ce dernier une dernière fois.

Quel calme ! Quel silence !

 

460

458 461

 

Allez, il faut y aller, 150 km au programme avec bien sûr quelques arrêts en route

462

004b 006

 

Le premier se situe à Bokonbaeva où nous devons assister à une démonstration de chasse au lapin avec… un aigle royal.

Cette chasse traditionnelle est encore pratiquée dans quelques pays d’Asie Centrale dont le Kirghizstan.

468

Le berkutchi

 

Le savoir-faire du chasseur appelé “Berkutchi” se transmet de père en fils et demande plusieurs années de formation tout comme d’ailleurs le dressage de l’aigle.

465 466

471 474

 

Démonstration (Attention, âmes sensibles passez ce paragraphe)

 

Du haut de la colline, l’aigle repère sa proie

478

 

Le pauvre lapin n’a guère de chance d’échapper au rapace

480

477

481482

 483484

 

 

La yourte est l’habitat nomade le plus répandu, c’est même un des symboles du Kirghizstan à tel point que l’on retrouve au centre du drapeau national le dessin stylisé du toit de la yourte traditionnelle.

Drapau Kirghizistan  144

 

A Kizil-Tuu nous avons rendez-vous dans une famille qui confectionne les différents éléments de cette habitation.

Sur la maquette ci-dessous, l’ossature de la yourte telle qu’on la retrouve à la taille normale

 

506

 

Fabrication de la charpente

503 502

 

Pour pouvoir être façonnées plus facilement à la forme de la yourte, les tiges de bois sont immergées et chauffées dans ces bacs

501 504

 

Pour la décoration extérieure et intérieure, toute la famille y travaille

507 509

508 513

 

 

Depuis le départ de notre circuit et tout au long des routes empruntées, les cimetières musulmans kirghizes aperçus depuis notre véhicule nous ont  beaucoup étonnés par leur singularité et leur disposition.

On s’arrête vers l’un d’eux.

486 495

491 496

 

Arrivée à Kotchkor – Un vent assez violent s’est levé et le ciel s’assombrit dangereusement. Sur les montagnes à l’horizon, les lourds nuages noirs qui s’y trainent ne nous laissent aucun doute, c’est sûr, il pleut.

La température chute également brutalement, on sort les pulls et durant le dîner pris sous une yourte, deux ou trois averses crépitent sur la toile.

Mais il en faut plus pour nous couper l’appétit…

004

 

.

Publicités

10 réponses à “Kirghizstan – 7 – de Tamga à Kotchkor

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. Merci pour ce partage et ses belles photos

  2. Merci pour ce magnifique reportage sur une magnifique
    région encore oubliée des hommes….
    belle soirée à toi.

  3. Un voyage qui sort de l’ordinaire. Merci.

  4. Après une telle balade et de si belles émotions, je viens m’assoir avec toi pour goûter cette cuisine locale ! superbe reportage.

    • Particularité : au Kirghizstan, la plupart du temps, tous les plats, de l’entrée au dessert, sont disposés sur la table au début du repas d’où des tables très chargées, très colorées et très appétissantes.

  5. Tu as fait un voyage bien intéressant. Une chasse à l’aigle, carrément!
    Et le repas sous la yourte était bon?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :